LIRE LA PRESSE 2016-2017

CUANDO SUENA LA HORA à Gif sur Yvette, le 11 et 12 mai 2017

- La pièce était très intéressante, à la fois pour la mise en scène, les répliques et les messages qu’elle fait passer

- Tout le monde a participé et était motivé, tout le monde a joué le jeu.

- Etre ensemble et apprendre à jouer une pièce entière sur un thème actuel, l’expérience vécue avec une comédienne / metteur en scène et jouer devant un public

- Ça nous fait pratiquer un peu l’espagnol et ça change des cours normaux.

- J’ai appris à prendre sur moi, et quand je n’y arrivais plus, Tamara a réussi à me remotiver et j’ai ensuite pris du plaisir à jouer avec tout le monde. Ça m’a permis aussi de découvrir des personnes avec lesquelles je ne parle jamais et à les voir sous un autre angle.

- Même si c’était une pièce de théâtre, j’ai vu ce que c’était de se faire harceler car j’ai joué le rôle de Claro.

- Tout le monde a réussi à s’intégrer, personne ne s’est mis ou n’a été mis à l‘écart.

- Thème important et intéressant à traiter

- Pièce en français majoritairement et en espagnol facile à comprendre.

- Très bonne expérience qui permet de comprendre et de prendre conscience encore plus du sujet.

- Le clown qui était là pour expliquer.

- la solidarité, l’entraide, l’ambiance entre les élèves.

- les bons conseils de Tamara.

- le sujet était important et le fait de l’interpréter a permis aux spectateurs comme aux acteurs de se rendre compte de la gravité du harcèlement scolaire.

- Le plaisir de jouer une bonne pièce, avec des personnages attachants.

- Tamara a été géniale, très patiente. Très gentille, professionnelle et bienveillante.

- Travail fait énorme en 2 jours

- Le fait que Tamara nous ait laissé mettre en scène certaines scènes.

- Tamara nous a vraiment aidé à nous mettre en avant.

- Avoir mis en scène la pièce si rapidement.

- On avait très peu d’objets et on a réussi à faire un décor.

- Les scènes s’enchainaient bien.

- Tamara a su gérer le nombre avec beaucoup de calme. Elle a réussi à faire de nous quelque chose malgré tout

- Les textes étaient beaux et amusants.

- J’aurais aimé apprendre plus de choses sur les jeux d’acteurs, avec des petits entrainements en relation avec le théâtre comme par exemple pousser notre voix

- J’ai eu du mal à comprendre certaines scènes.

- Le fait qu’il n’y ait pas de coulisses m’a gêné.

- Pas assez de personnage qui défendent Claro(a). Une personne cela n’est pas assez.

- Pas assez de temps pour répéter, ni d’espace.

- J’ai eu peur que les spectateurs comprennent mal la pièce.

- Mise en scène et décors difficiles à comprendre pour le spectateur.

- Rester sans rien faire la première journée.

- plus de répétitions / une meilleure répartition des répétitions

- le personnage du clown m’a beaucoup déstabilisé. Tamara nous en avait parlé mais je ne m’attendais pas à ça (maquillage, costume et diction)

- tout le monde n’a pas joué à fond (stress, malaise devant le public…)

- Les répétitions c’était beaucoup mieux que la représentation car j’ai perdu tous mes moyens devant les 3 garçons et j’ai oublié tout mon texte. Je sais que Tamara était déçue de moi et moi aussi.

- J’aurais aimé avoir plus de temps pour tout bien ficeler et présenter un projet fini.

- Le public nous a fait nous sentir ridicules

- On n’a pas vraiment travaillé les transitions entre les scènes.

- C’était difficile de se concentrer toute une journée quand on a travaillé dans plusieurs scènes

- Des personnages parfois gênants à jouer

- Un peu trop d’humour pour le sujet ?

- Le clown surprend le jour de la représentation, il faudrait nous préparer psychologiquement.

- Le changement de décors n’est pas fluide.

- Inviter plus de monde pour la représentation.

- trop d’élèves sur scène ?

- J’ai été harcelée il y a quelques années par des élèves de la classe et les voir désintéressés par la pièce, rigoler, ne pas connaitre leurs répliques, tout faire pour jouer le moins possible m’a énervé et dégoutée car ils ont à mes yeux gâché ce projet formidable. Et aussi, j’ai peur des clowns (mais bon, ça je peux faire avec ;-))

SILENCIOS à Marseille, le 6 avril 2017

Upload images

Upload images

Upload images

Upload images

Upload images

Upload images

Upload images

CUANDO SUENA LA HORA à Bois d’Arcy, le 21 mars 2017

Voici un petit retour sur notre expérience théâtrale.
Les élèves ont beaucoup apprécié la pièce. Ils ont été très impressionnés par la mise en scène.
Merci encore pour tout (le travail de pro, la bonne humeur, la patience ...)
Chacune de mes classes a travaillé sur un résumé en espagnol, que j’ai intégré à mon article sur le site du collège :

Upload images

COACHING à REIMS le 16 mars 2017

Hebergeur d'image

FUENTEOVEJUNA à SAINT MAIXENT le 14 et 15 mars 2017

Bonjour Tamara et Benoît,

Vous devez déjà être investis dans de nouveaux projets, happés vers de nouveaux horizons depuis la semaine dernière... Et Pourtant, ici au ML, flotte encore dans l’air l’intensité de votre passage !

J’ai été accueillie ce matin en salle commune par un "¡Hola hermosa dama !", et les sourires s’affichent à l’évocation des bons souvenirs de ces deux jours passés avec vous. Les élèves savent dire que cela n’a pas été facile, mais ils ont aussi conscience de ce qu’ils ont réussi à faire ! Vous avez sans doute eu l’habitude de présenter au public des spectacles bien mieux "ficelés" que celui qui a été proposé par nos élèves mercredi dernier. J’espère que nos imperfections ne vous ont pas trop déçus...

La réussite du projet va bien au delà de l’espagnol -bien que certains élèves ont réalisé un exploit linguistique !!!.

Voici quelques petites surprises (ou cadeaux !) déposées par les élèves au moment du débreifing :

Pierre (Don Manrique) : deux jours, c’était trop court.
Maud (Teófila) : je n’avais jamais fait de théâtre avant, et ça m’a donné envie d’en faire
Léo (Juez) : ça m’a donné envie de trouver un club de théâtre
Assima (Laurencia) : elle a modifié ses voeux APB pour mettre une formation théâtrale !

Et j’en passe !

Alors, pour tout cela, merci à nouveau. Merci pour votre présence bienveillante et exigeante à la fois, qui a permi aux élèves de se dépasser !
Hélène Menet, professeure

FORMATION DE FORMATEURS, le 8 mars 2017

Je souhaiterais exprimer ma satisfaction et ma gratitude pour ce partage de connaissances et pour votre mise en activité par la représentation elle-même. Cette formation, qui a mis les apprenants sur scène depuis le premier moment, nous a permis d’acquérir des bases en ce qui concerne le réchauffement théâtral, la maîtrise de l’espace et la connaissance de l’autre.

Le travail autour du harcèlement a été traité d’une façon très intéressante : avec finesse et dans une dynamique de progression. Nous nous sommes, nous-mêmes, mis dans la peau de l’élève, en activité. Nous avons éprouvé les émotions d’un acteur qui doit mémoriser un texte, incarner un personnage et transmettre des sentiments.
Merci et à bientôt,
Antonio Carrillo

Suite au stage très motivant avec TAMARA j’ai démarré (de façon beaucoup moins professionnelle) les activités que nous avions pratiquées lors du stage (el cuerpo, el espacio, la voz....) Je travaille avec une classe de première en espagnol approfondi de 8 élèves. Pour l’instant, ils aiment bien.
T. Ribière

J’ai trouvé cette formation très enrichissante sur de nombreux points. D’une part, j’ai beaucoup apprécié la méthodologie pour présenter le théâtre aux élèves.

Cette année, j’avais commencé quelques sessions théâtres en fin de séquences en classe mais n’ayant aucune formation personnelle en théâtre, j’étais très directive et je me suis rendue compte pendant la formation, qu’il était important de laisser les enfants travailler eux-mêmes leur propre mise en scène, les faire travailler par groupe et leur laisser le loisir d’être créatifs au maximum et de s’approprier la pièce.

Les ateliers de l’après-midi ont donc été très bénéfiques car je me suis vraiment mise à la place de mes élèves...

D’autre part, j’ai aimé le fait de retravailler la pièce en commun après chaque "mini-représentations", chaque élève va vers les acteurs et lui suggère des idées nouvelles ou des modifications sur sa mise en scène, ça apporte beaucoup.

Ensuite, Tamara nous a donné énormément de pistes de travail, et j’ai l’impression d’être revenue la tête pleine de nouvelles idées à faire en classe ! C’est top !

Le seul petit point que j’ai moins apprécié (peut-être parce-que je suis un peu timide) ce sont les petits exercices corporelles du matin... après je me dis que c’est peut-être parce-que je ne connaissais pas les autres. Je ne me sentais pas très à l’aise.
Cependant, ces activités peuvent être très bénéfiques avec les élèves qui se connaissent et peut-être leur permettre de rire sans se moquer du "ridicule de l’autre" ...

Merci beaucoup à Tamara pour son investissement et toutes ces belles idées.. L’année prochaine, j’ai l’intention d’ouvrir un atelier théâtre en espagnol au collège. Je vais finaliser mon projet, en parler avec ma direction très vite et j’espère pouvoir vous faire appel pour une future intervention.

Bonne continuation y mucho animo !
Hasta pronto y gracias !
Flora

Hola Tamara, j’ai adoré !!!!! Quelle révélation !

De la persona que eres à toutes ces sensations et prises de conscience sur la difficulté de mettre en scène o enseñar lo que queremos a nuestros alumnos favoritos. Incluso voy a insistir auprès de nos inspectrices pour que tous les jeunes stagiaires passe par ta formation. Le positionnement de l’autorité du professeur passe par cette posture de l’acteur que está en nosotros.

Gracias, me siento liberada de aquella cacofonía mental de la pensaba sufrir desde pequeña. je vois que c’est une belle piste d’exploitation !

J’ai parlé de votre compagnie au collège afin de monter une action con los profes de francés y lenguas.
Hasta pronto,
Sophie

Un grand merci pour tous les documents utilisés ou évoqués lors du stage, qui vont m’être muy utiles

J’avais déjà suivi le stage l’an dernier et l’ai redemandé cette année, car il m’avait emballée. Si j’ai retrouvé quelques similitudes, il y avait énormément de nouveautés cette année. Donc le stage était (encore une fois) super enrichissant.

Cette fois, je n’ai pas commis l’erreur de l’an dernier et j’ai battu le fer tant qu’il était chaud. J’en suis à 2 séances avec 2 classes différentes au cours desquelles j’ai mis en application l’échauffement, le juego de las lineas, la saynète à 3 avec les 3 "meilleurs" désignés par le groupe. ça a vraiment très bien marché, Tamara avait raison, on découvre les élèves ! "Madame, les cours comme ça, je kiffe", m’a dit une élève qui en échec qui s’ennuie à mourir depuis le début de l’année. J’envisage de refaire régulièrement du théâtre, profitant qu’on arrive au 3e trimestre et qu’on vient tous en pantoufles, à partir d’éléments que nous avons vus en cours, d’écrire ou de faire écrire des saynètes très simples et de les préparer en 1/2h, comme Tamara nous a demandé de le faire.
El problema mas gordo c’est l’effectif (25 élèves), mais bon je vais me lancer. Si vous avez des tuyaux, adelante !

Ce que j’ai aimé par rapport à l’an dernier :

pas de blabla en début de stage, personnellement, je n’en peux plus du fameux tour de table qui ne sert pas à grand chose. L’intro de Tamara était impeccable, nécessaire, pas trop longue. Matinée géniale

les saynetes et le fait d’avoir donné la misma a 2 groupes

les 3 scènes de Cuando suena la hora : waouh ! texto y resultado impresionantes.

Je n’ai pas de critique à apporter, le stage est juste génial, on a même dépassé la hora, personne n’est parti, au contraire, on est resté discuter... Croyez-moi, cela n’arrive que très rarement. Enhorabuena !

Ha sido un placer y una suerte seguir este cursillo.

Que les vaya bien,
Irene

Bonjour Tamara,

Petit retour sur le stage effectué avec toi : bilan et ressenti général : TB.

J’avais déjà un projet dans la tête en venant comme je te l’avais expliqué (en transversal avec le français, l’anglais + le CAV sur le thème de l’esclavage).

Je venais pour prendre conseil avant de m’occuper du théâtre, le stage a bousculé mes plans car tu as soulevé des points auxquels je n’avais pas pensé, n’ayant jamais fait moi-même de théâtre. J’ai compris que je m’engageais dans la mauvaise voie car j’aurais trop dirigé, trop imposé et aurais sûrement brisé la créativité de l’élève....ou peut-être pas car dans mes projets de film et de chanson que j’ai menés à terme, je leur ai laissé beaucoup de marge de liberté.. il le fallait pour que ça prenne. Toujours est-il que grâce à ce stage, des choses que je faisais de manière inconsciente et en tâtonnant, ont pris sens. Je mesure un peu mieux aussi l’ampleur de la tâche qui nous attend... d’autant plus que c’est du transversal....

En tous cas merci pour cette ouverture et d’avoir bousculé mes croyances,

Amicalement,
Sophie D.

à vos remarques