Pour que vos élèves s’amusent à jouer des scénettes adaptées de ce fameux roman picaresque.
TOURNEE

PRESSE 2019-2020 - VOS RETOURS 2019-2020

NOTRE INTERVENTION

Elle peut se dérouler de 3 façons :

1. Vous accompagnez vos élèves dans l’écriture de scénettes inspirées du roman original et nous nous chargeons de les monter (direction d’acteurs et mise en scène)

2. Vous nous indiquez le nombre d’élèves (nombre de filles et de garçons) et nous nous chargeons de l’écriture, direction d’acteur et mise en scène de scénettes (toujours inspirées du roman original)

3. Suite à un échange avec vous, nous trouvons une 3ème voie qui s’adapte à vos attentes !

SUR CE ROMAN PICARESQUE

« La vie de Lazarillo de Tormès » est un roman picaresque écrit et publié simultanément à Burgos, Alcala et Anvers en 1554. C’est un roman espagnol dont l’auteur est inconnu et dont la vraie date d’écriture et de première publication prêtent encore à de nombreuses spéculations. On considère souvent « La vie de Lazarillo de Tormès » comme le premier roman picaresque et comme le roman fondateur de la littérature espagnole. Avec Don Quichotte, « Lazarillo » est l’autre pilier de la grande littérature espagnole.

RÉSUMÉ

“Lazarillo” est un recueil d’historiettes populaires, qu’un auteur génial a transformé en roman, écrit à la première personne, jetant les bases du roman picaresque. Lazarillo est un petit garçon qui naît au début du Seizième siècle, et va errer de maître en maître de Salamanque jusqu’à Tolède, composant au passage un portrait fascinant de la société espagnole de la première moitié du Seizième siècle, ainsi qu’un portrait assez atemporel des vanités et des faiblesses humaines.

Dans le chapitre premier, il raconte sa naissance, le veuvage de sa mère, comment elle se mit en ménage avec un mulâtre, la naissance de son petit frère. Dans le chapitre second, Lazarillo entre au service d’un aveugle. Il souffre de la faim, de l’incroyable avarice de ce maître, et lui joue de nombreux tours jusqu’à la chute. Dans le troisième chapitre, il entre au service d’un prêtre, lui aussi, un monstre d’avarice, et lui joue des tours afin de trouver à manger, nombreuses facéties autour d’un coffre bien fermé à clé. Dans le quatrième chapitre, Lazarillo arrive à Tolède, se met au service d’un écuyer, qui, pour une fois le traite bien, mais qui, comme Lazarillo, meurt de faim. Dans le chapitre cinq, Lazarillo se met au service d’un moine de la Merci, lui aussi corrompu jusqu’à la mœlle, puis au chapitre six, au service d’un marchand de bulles, véritable escroc abusant la foi sans partage de ses contemporains, au chapitre sept, il sert brièvement un chapelain, au chapitre huit, il est au service d’un alguazil, c’est aussi le chapitre où il est, adulte, sous la protection d’un archiprêtre, qui est également l’amant de sa femme, puisqu’il vient de se marier.

à vos remarques